Rechercher

Que se passe-t-il avec la tour finalement ?


Finalement..


Le 15 avril NAV Canada a décidé de reculer et de retirer les 29 études aéronautiques sur la réévaluation de service dans 7 tours au Canada et sur un nombre important de stations d’informations de vols.


NAV Canada s’engage à conserver les services mais ils se pencheront sur d’autres solutions, comme des changements d’heures d’exploitations. « Les études qui portaient d’emblée sur les heures d’exploitation ou sur le service consultatif télécommandé d’aérodrome se poursuivront également, sauf celles touchant des emplacements éloignés ou nordiques. »


On n’est pas très certain de ce que ça veut dire. Il est évident qu’il faudra demander des éclaircissements aux responsables de NAV Canada. Il faut mentionner que dans le cas de la tour de CYJN, l’étude de 2006 avait déjà considérée la possibilité de réduire les heures, en particulier l’hiver. Très rapidement, il s’est avéré impossible de limiter le nombre d’heures puisque c’est impensable d’avoir des contrôleurs à temps partiel.


A mon avis, il est très difficile de diminuer le nombre de 8 contrôleurs de la tour de Saint-Jean-sur-Richelieu. En tenant compte des vacances et de l’activité l’été, c’est vraiment un minimum. J’en conclus qu’on ne sera pas affecté à moyen terme et que nous continuerons de recevoir le service de la tour pour un petit bout.


Depuis le début j’ai eu l’impression (mais je n’ai aucune preuve) que toute cette démarche n’était qu’une stratégie de négociation pour NAV Canada. Ils se sont retrouvés tout à coup avec des pertes importantes d’exploitations et le ministre Garneau semblait faire la sourde oreille à une aide potentielle.


Avec des élections imminentes, le gouvernement aurait eu du mal à expliquer la diminution des services au Canada, en particulier après le tollé qu’on a vu ces derniers mois. On va sûrement découvrir éventuellement les teneurs de l’entente et la somme de $ que le nouveau ministre Alghabra a bien voulut consentir. J’imagine que ce sera similaire à l’entente avec Air Canada : « on vous donnes les sous mais vous devez vous engager à ne rien fermer sur 10 ans » ou quelque chose comme.

La bonne nouvelle dans tout ça c’est que ça nous a forcé à nous parler. Nous avons été en contact permanent avec COPA, CATCA, le Service de Soutien au Cadets, nos députés locaux, les instances économiques de Saint-Jean, etc.


Finalement.. je crois qu’il y aura du bon qui va découler de ça.


18 vues1 commentaire